Unis, nous tenons bon
Divisés, nous échouons

Tout en établissant les principes et programmes d’élimination de la pauvreté dans le monde, nous devons nous protéger des forces opposées à la vie responsables de la pauvreté depuis des siècles. L’élément fondamental qui a entretenu la pauvreté est le manque d’attention portée par la population pauvre à ce qui est son propre intérêt. Les pauvres ont travaillé dur pour les riches. Les agriculteurs ont travaillé dur et ont fourni les produits mais ce sont les riches qui ont dicté leurs prix sur le marché. L’agriculteur est resté pauvre et a continué à travailler dur. L’acheteur contrôlait les prix du marché alors que le producteur, l’agriculteur dur à la tâche était payé au minimum et la pauvreté continuait. Les principes et programmes du programme d’élimination de la pauvreté veillent donc maintenant à protéger les agriculteurs qui travaillent dur.

Quand nous observons le marché, nous voyons que les acheteurs ne sont pas pauvres. Ce sont les producteurs, les agriculteurs, qui restent toujours pauvres, d’une génération à l’autre. Notre programme d’élimination de la pauvreté ne permettra pas à l’acheteur d’écraser la vie de l’agriculteur.

Les trente-trois pays qui participent au programme d’élimination de la pauvreté fixeront ensemble le prix de leurs produits aux acheteurs, de la même manière que le fabriquant de Mercedes fixe son prix et l’acheteur doit payer ce prix s’il désire un produit de meilleure qualité. Les prix de tous les produits agricoles des trente-trois pays seront fixés globalement sur le marché. Les agriculteurs obtiendront ainsi un prix correct et les efforts qu’ils fourniront pour produire seront amplement récompensés.



| Home and Contents Page | Page 2 | Page 3 | Page 4 | Page 5 | Page 6 | Page 7 | Page 8 |

| Page 9 | Page 10 | Page 11 | Page 12 | Page 13 | Page 14 | Page 15 | Page 16 |

| Page 17 | Page 18 | Page 19 | Page 20 | Page 21 | Page 22 | Page 23 | Page 24 | Page 25 |


© Maharishi University of Management, Holland